Akwaaba

Samedi 6 février : une belle soirée autour du Ghana !









Une soirée placée sous le signe de la solidarité et de l'échange, en présence du Consul du Ghana en France et de l'adjoint au Maire de Montigny-le-Bretonneux en charge de la Culture. De nouvelles amitiés se sont liées, en musique et entre deux pas de danse, entre deux bouchées de kelewele et une gorgée de jus de gingembre... De belles perspectives de coopérations à venir, à suivre !...

Pour plus de photos de l'événement, cliquer ici      Et pour en savoir plus sur le projet de l'école de Gomoa Akroful, c'est par là !

Haut

Les enfants de Saint-Marcel (71) découvrent le Ghana et le projet d'école maternelle de Gomoa-Akroful

Lundi 19 octobre, Alfred a rencontré les enfants de Saint-Marcel, en Saône-et-Loire, et leur a présenté son pays d'origine, le Ghana, ainsi que le projet de construction, bien avancé, de l'école de Gomoa Akroful, au sud du pays.






  
Les enfants de Saint-Marcel goûtent l'Afrique avec SANKOFA
Beaucoup de questions et d'intérêt manifesté par les enfants face à ce monde nouveau pour eux. La rencontre va se poursuivre : toute la semaine, ils vont produire des dessins qui seront envoyés aux enfants du Ghana qui, à leur tour, dessineront pour les enfants de France ! L'association "En route pour le Ghana", avec son gros camion, fera le facteur.

Voir plus de photos de ce beau moment d'échange avec les enfants : cliquer ici

Haut

A Gomoa Akroful, les travaux de construction sont lancés !








Haut

58 ans d'Indépendance du Ghana : l'Ambassade à Paris met les petits plats dans les grands !

Le 06 mars dernier, l'Ambassade du Ghana en France recevait de nombreux invités : représentants de la diplomatie française, ambassadeurs de nations voisines (Côte d'Ivoire, Togo, Nigéria,...), dirigeants d'entreprises françaises et représentants de la communauté ghanéenne en France, se sont retrouvés Pavillon Wagram, au coeur de Paris, à l'occasion de la fête anniversaire des 58 ans d'indépendance du pays. Une telle réception était une première en France pour l'Ambassade, et ce fut une belle soirée, chaleureuse, vivante et colorée, à l'image du Ghana !


Le discours de Johanna Odonkor Svanikier, ambassadrice du Ghana en France


La soirée en images

Merci à GIF pour la réalisation de ces vidéos ! Plus encore en cliquant sur GiF Home

Haut

SANKOFA accompagne la construction d'une école maternelle au Ghana


Sollicitée par la Commune de Gomoa Akroful au Ghana (4000 habitants) pour l'aider à construire une véritable école maternelle pour la ville, SANKOFA a apporté sa pierre à l'élaboration du projet et recherché des financements pour permettre sa réalisation. Trois organismes français ont répondu présent, et nous les remercions très chaleureusement : la Région Ile-de-France, le Département des Yvelines et l'Agence des Micro-Projets.

Les travaux vont donc pouvoir commencer prochainement.

Voir le projet   Nous aider

Un complément de financement s'avère toutefois nécessaire pour nous permettre de mener à bien les actions de formation et sensibilisation indispensables à la réussite de ce projet initié et mis en oeuvre par la population locale.

Toute aide, même la plus minime, est précieuse et donc bienvenue. Merci à tous !

Les anciennes toilettes, condamnées L'école actuelle
Les anciennes toilettes, condamnées
L'unique classe de maternelle, aujourd'hui
 

Haut

Ghana Youth Day : le 1er Forum National de la Jeunesse franco-ghanéenne a tenu ses promesses !

C'était le samedi 11 octobre, à Neuilly-sur-Marne : une demi-journée d'échanges, entre jeunes et intervenants, axée sur les problématiques propres aux jeunes; avec des propositions d’outils pour améliorer la communication intergénérationnelle et l'accompagnement vers une meilleure insertion socio-professionnelle. Résultat : des intervenants de qualité, des échanges riches et passionnés, des témoignages de jeunes franco-ghanéens forts de leur double culture,… un événement historique prometteur, à vous les jeunes d’en imaginer les suites !!

Défilé de mode

CAGEF teamSouriantes et efficaces
Mot de bienvenue
Stéphanie et MichelQuestions et réactionsLes chevilles ouvrières
Mot de bienvenue d'Alfred Ohene-Akonor, président de SANKOFA et vice-président du CAGEF
De gauche à droite : Sandy Asare (CAGEF), Jean-Pierre Maljean (adjoint au Maire de Neuilly-sur-Marne),

Alfred Ohene-Akonor, Hamédy Diarra (vice-président du FORIM)

Michel AgyeiTémoignage : Michel Agyei est ingénieur chez Renault. Il s'est fortement investi dans la préparation du Forum et plaide pour un plus grand investissement des jeunes dans la vie associative, qui peut leur ouvrir des portes et les mener vers la réussite :

"Le but du Forum est de sensibiliser les jeunes aux problématiques qui les concernent, en particulier leurs difficultés d'intégration, et de proposer des solutions et un accompagnement approprié en vue d'un avenir meilleur. Une des causes des problèmes d'intégration provient des difficultés des premières générations de migrants ghanéens, anglophones, à s'adapter à la langue et à la culture française. Ces difficultés à affronter au quotidien ne leur permettaient pas de guider au mieux leurs enfants et de les accompagner vers la réussite.
A présent il est temps de changer tout ça ! Il est temps de nous rendre compte que nous aussi, malgré nos origines, nous avons notre place dans cette société. Il faut que nous fassions le nécessaire pour réussir et grandir là où nous avons grandi avec nos deux cultures : la culture française et nos racines africaines.
L'insertion sociale et professionnelle est un élément clé pour nous faire entendre et nous faire remarquer. Notre participation à la vie associative peut être un moyen, qui permettrait de se donner un rôle, d'avoir un statut et d'être reconnu dans nos environnements respectifs. Il n'existe à ce jour aucune association de jeunes ghanéens. Nous pouvons créer nos propres associations, en faisant appel à la solidarité intergénérationnelle et au soutien de nos aînés qui nous tendent la main aujourd'hui. Ce Forum est d'ailleurs un bel exemple de solidarité : il a été organisé par un groupe de jeunes, motivés, investis et encadrés par des adultes qui avaient déjà une expérience de la vie associative. C'est dans cette optique de création d'association de jeunes que ce Forum pourra porter des fruits et être suivi d'actions concrètes qui nous aideront à réussir !"

Voir toutes les photos


Haut

Yaw Dela Botri, maître de la flûte traditionnelle atenteben, en concert pour la première fois en France !

A l'invitation de la flûtiste Sabine Boyer, Yaw Dela Botri s'est produit pour la première fois en France.
Un séjour parisien qui a été l'occasion de belles rencontres musicales, avec notamment Cheick Amadou Tidiane Seck, Max Cilla, Djeli Moussa Condé, Calvin Yug, Antoine Legendre et, pour les couleurs ghanéennes Maxwell Osei Abeyie et son Highlife City Band (Bernard à la guitare et son incroyable et authentique highlife groove; Laurent à la batterie).

Dela Botri et Max Cilla, respect !
Concert au Bab-Ilo, à tous vents
Bernard, Maxwell et Dela
Enregistrement avec le Highlife City Band
Entre concert au jazz club Bab-Ilo et enregistrement studio, la musique ghanéenne métissée de nouvelles rencontres,
avec Max Cilla, Sabine Boyer, Maxwell Osei-Abeyie et le Highlife
City Band, et tant d'autres !...


Les stagiaires et le Maître
Sabine et Dela devant Melodie 7
Pratique et théorie de l'atenteben
Stage de flûte traditionnelle atenteben, à l'école Mélodie 7, le 16 avril

Haut

08 mars : Célébration des 57 ans d’indépendance du Ghana à Paris, et la jeunesse à l’honneur !

La tribune d'honneur
Affiche de la manifestation Mr l'Ambassadeur
La tribune d'honneur
Affiche de la manifestation
L’ambassadeur par intérim du Ghana en France,
Dr. Joseph Nii Sai COFFIE-AGOE

Ghanéens et amis du Ghana de la région parisienne se sont retrouvés samedi 8 mars à leur lieu de rencontre habituel, à La Briche (Saint-Denis), pour célébrer le 57ème anniversaire de l’indépendance du Ghana. Placée sous le thème « 2016, l'année où la Diaspora du Ghana votera », cette fête était organisée par les associations GHACIF et GhanaInFrance. L’événement a mobilisé tout autant l’ambassade du Ghana en France, les autorités traditionnelles et religieuses, les représentants de diverses associations ghanéennes, qu’une faction de la jeunesse franco-ghanéenne. Rejoice TV a couvert également couvert la manifestation.

Mr Yaw NYAMEKYE et Nana Serwaa FRIMPOMAA ont présidé l’événement. Dans son mot de bienvenue, le président de GHACIF, Mr. 'Hon'. Michael OSEI-MENSAH a exhorté les associations ghanéennes à s’unir et constituer un réseau, et a renouvelé son appel pour leur participation active en faveur du développement politique et socioéconomique du Ghana. Il a insisté en rappelant que le droit politique des Ghanéens résidant à l’étranger de voter aux élections générales ghanéennes est d’ores et déjà garanti par la loi. Cependant, ce droit fondamental a été refusé à la diaspora lors des deux dernières élections présidentielles de 2008 et 2012. Le président de GHACIF a donc fortement incité la diaspora à s’organiser et mobiliser tous ses efforts pour exiger la mise en œuvre immédiate du Décret de 2006 sur la Représentation du Peuple.

Highlife City Band
Un échantillon du public
Le Highlife City Band
Un échantillon du public

L’ambassadeur par intérim du Ghana en France, Dr. Joseph Nii Sai COFFIE-AGOE, s’est ensuite adressé à l’assemblée. Il a renchéri sur les messages diffusés par les orateurs qui le précédaient – encourageant le mouvement vers l’unité durable de la communauté; et soulignant la nécessité de renforcer la jeunesse au travers d’activités aptes à développer leurs capacités intellectuelles, culturelles et de leadership. Dr. COFFIE-AGOE a conclu son intervention en invitant l’assemblée à entonner l’hymne national du Ghana. Ce fut un moment intense, empreint à la fois d’identité nationale, de patriotisme et de fierté.

L’appel à la mobilisation et au renforcement de la jeunesse a ensuite été repris et appuyé par Mr. Alfred OHENE-AKONOR, vice-président du CAGEF (Collectif des Associations Ghanéennes en France), qui a annoncé un événement à venir cette année : le premier Forum en France de la Jeunesse franco-ghanéenne. Un tel événement, a-t-il ajouté, offrira aux jeunes un espace d’expression et d’échanges sur les difficultés qu’ils rencontrent au quotidien, les solutions qu’ils développent pour les surmonter, les besoins d’appui et d’accompagnement qui leur permettraient de mieux réussir. L’enthousiasme, la motivation et toutes les bonnes volontés étant évidemment bienvenues, Mr. OHENE-AKONOR a enfin invité tous les groupes de jeunes présents à rejoindre l’équipe d’organisation du Forum !

Haut

"Back to Roots" lauréate du Fonds de Développement Social pour un projet d'égalité des genres au Ghana !

Remise du chèque du FSD à Back to Roots

L’Ambassadeur de France Frédéric Clavier a reçu lundi 9 décembre M.Ernest Boachie Duah, citoyen ghanéen résidant en France et président de l’Association «Back to Roots»,une des nombreuses associations de Ghanéens en France. Dans le cadre des politiques consacrées au renforcement de l’égalité des genres, l’Ambassadeur a remis un chèque de 67 500 cédis pour la 1ère phase du projet « Women in progressive development » de l’association. Ce projet vise à réduire la précarité en milieu rural pour les jeunes filles en situation de vulnérabilité et / ou de handicap et favoriser leur autonomisation. Il consiste à réhabiliter un centre de formation professionnel déjà existant à Akuakrom (50 km de Kumasi) dans les métiers de l'artisanat, coiffure, cordonnerie, couture. Pendant deux ans, 90 élèves seront formés dans ces disciplines, avec un quota spécifique réservé aux jeunes femmes en situation de handicap. Il s’agit de leur offrir des formations diplomantes pour qu’elles bénéficient d’opportunités d’insertion professionnelle. Un volet sensibilisation sur les thèmes de l’hygiène, la santé maternelle, infantile et reproductive est également prévu.

Haut

SANKOFA s'expose au concours Maxim'Art de Montigny-le-Bretonneux (78)

SANKOFA a participé cet automne au concours Maxim'Art organisé par la Mairie de Montigny-le-Bretonneux, siège de l'association, qui proposait aux participants d'illustrer un proverbe de la vie quotidienne à travers une oeuvre d'art de leur choix. Les oeuvres réalisées, rivalisant d'originalité, ont été exposées dans le hall de l'hôtel de ville de Montigny, après remise des prix le 11 décembre dernier. Si SANKOFA n'a pas été primée, le célèbre oiseau Akan, affiché en grand, s'est au moins fait connaître. Et ce n'est qu'une première !

Sankofa
Alfred présente SANKOFA : "regarde d'où tu viens pour savoir où tu vas"

Lauréats du Maxim'Art Grenouille
"La Terre n'a qu'un soleil"
Les jeunes lauréats en force !
Grenouille, ou prince enchanté ?

Haut

Première journée de Solidarité Internationale Ghanéenne, le 5 octobre 2013 à Villeurbanne (69)

La première Journée Internationale de Solidarité Ghanéenne en France a eu lieu près de Lyon

le 5 octobre 2013, de 13h00 à 18h00

au CCO (Centre Culturel Oecuménique)

39 Rue Georges Courteline, 69100 Villeurbanne .

Cette journée était organisée par le Collectif d’Associations Ghanéennes en France, le CAGEF, sur le thème « Le rôle de la diaspora Ghanéenne dans les relations France - Ghana pour le développement ».

Sankofa, membre du CAGEF, y a présenté le projet de sensibilisation, de formation et d'amélioration de l'environnement et de la santé mené à Mankrong-Nkwanta, au Ghana, avec le soutien de la Région Midi-Pyrénées.

Le collectif CAGEF a été créé en mars 2013 et réunit 25 associations autour d’un objectif d’intégration et solidarité.
Contact : collectifghana@yahoo.fr

Haut

6 juillet - L'Eté est bien parti à Montigny (78), sur fond de musiques et danses ghanéennes !

L'inauguration de la manifestation l’ETE EN SABLE s'est déroulée samedi 6 juillet à Montigny-le-Bretonneux, sur le thème de l'Afrique. Le défilé joyeux des marionnettes géantes de la Famille Ouroubono, accompagné des rythmes et danses du groupe Nkabom invité par Sankofa, a entraîné jeunes et moins jeunes de la Place Jacques Cœur au Gymnase Alain Colas.

La vieille dame et les enfants
Alfred et Nkabom

Le stand du Ghana a attiré bien des curieux qui ont découvert avec plaisir un pays haut en couleurs. Merci aux amis de Nkabom, à Mary d'Apae, et à Sylvie d'Ankaful, pour leur présence et leur soutien, qui ont donné à cette journée un bel air de fête !

L'an prochain, on fera plus fort encore !.......

Des photos, des photos,... pour en voir plus, cliquer ici ...

Haut


27-29 mai - Le Président ghanéen John MAHAMA en visite en France

John Dramani Mahama et François HollandeFrançois Hollande a reçu à l’Elysée John Mahama. Le président français s’est réjoui que son homologue ghanéen ait symboliquement choisi d’effectuer en France sa première visite officielle en Europe. Les deux présidents ont convenu d’intensifier les échanges politiques et économiques entre les deux pays, alors que la dernière visite d’un président ghanéen en France remontait à 2007.

François Hollande a salué l'implication du Ghana dans la résolution des crises internationales, qui participe à cinq opérations de maintien de la paix des Nations Unies ainsi qu’à la Mission Internationale de Soutien au Mali sous conduite Africaine (MISMA). Les deux présidents ont fait le constat d’une grande convergence de vues sur la situation au Mali.

Ils ont également souligné la nécessité de renforcer la relation bilatérale et se sont réjouis de la signature d’un Document Cadre de Partenariat à l’occasion de cette visite, qui fixera les priorités du partenariat franco-ghanéen pour la période 2013-2016 (gouvernance ; culture et francophonie ; développement durable ; croissance).

Lire l'intégralité de l'article (Ambassade de France au Ghana)

Durant ces trois jours, Mahama a participé à une rencontre avec les patrons au siège du Medef, puis prononcé à l’Institut français des relations internationales (Ifri) un discours sur le thème « Afrique : nouvelles opportunités, nouvelles directions politiques », avant de retrouver la communauté ghanéenne qui l'avait accueilli à l'aéroport.

Les images des trois jours du président en France

Voir le Reportage vidéo sur l'arrivée du Président en France et son accueil par la communauté ghanéenne (GIF Ghana in France)



Haut

Le CAGEF, une organisation au service des projets de solidarité internationale portés par la diaspora ghanéenne en France

Dans le cadre de la politique d’aide à l’international du gouvernement français, plusieurs associations ghanéennes établies en France et menant des activités de solidarité internationale se sont regroupées pour former le Collectif des Associations Ghanéennes en France (CAGEF). Cette nouvelle fédération a été officiellement enregistrée à Lyon en mars 2013.

Nana Boachie-Duah Nana BOACHIE-DUAH AWERE Ier (connu également sous le nom d’Ernest BOACHIE-DUAH), président-fondateur du CAGEF, explique que l’idée et la motivation qui ont conduit à sa création émanent du constat de l’absence d’une Diaspora ghanéenne constituée dans les réseaux de la plateforme nationale des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations, le FORIM. Ce manque a conduit le FORIM à lancer en 2012 une étude d’identification de la Diaspora ghanéenne en France. Le COSIM RHONE-ALPES (Collectif régional des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations) a été choisi pour mener cette étude, financée par l’Agence Française de Développement (AFD) et aujourd’hui terminée. Plus d’une centaine d’associations ghanéennes ayant une existence légale ont ainsi été recensées, mettant en lumière l’importance et la vitalité de la communauté ghanéenne en France. En conséquence, Nana BOACHIE-DUAH AWERE Ier (également président du COSIM RHONE ALPES) a décidé de mobiliser les associations connues pour mener des activités liées au développement local au Ghana, afin de constituer le CAGEF.

Ce collectif a pour principal objectif de représenter la diaspora ghanéenne, de s’exprimer en son nom et de collaborer avec les institutions françaises de l’aide au développement et, au-delà, d’agir comme centre ressource auprès des immigrants ghanéens en France pour toutes les questions de solidarité, migration et développement.

Le CAGEF est ouvert à toutes les associations ghanéennes et franco-ghanéennes dont les activités comportent au moins un volet d’intégration en France et de développement local au Ghana. Le collectif est membre désormais du FORIM. Toute association qui souhaiterait rejoindre ce réseau actif et ambitieux est invitée à contacter le CAGEF à l’adresse suivante :

Collectif des Associations Ghanéennes en France (CAGEF)
22, Avenue Georges Dimitrov, 69120 Vaulx-en-Velin.
Tel. +33 (0)7 60 00 41 33 ou +33 (0)6 72 25 64 39
Email. contact.caghef@gmail.com

Et pour en savoir plus sur le Forum des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations (FORIM), cliquer sur le lien suivant : www.forim.net

Haut

Un livre visionnaire lancé à Paris, pour la participation active de la diaspora ghanéenne dans la vie socio-économique et politique du Ghana

Le samedi 9 février 2013, la communauté ghanéenne en région parisienne s’est rassemblée à Saint-Denis (93), pour le lancement du livre fraîchement publié de Mr Michael OSEI-MENSAH, Président de l’association GHACIF (Conseil représentatif de la Communauté ghanéenne en France), intitulé Un appel pour un Ministère des Ghanéens de l’étranger.

Des représentants de groupes ghanéens de Lyon et Strasbourg s’étaient également mobilisés pour l’occasion. L’événement était couvert par la chaîne télé Africa24, et présidé par Mr Kofi SETORDGI, Président de FEDGHAF, la Fédération des associations ghanéennes en France. Un panel de commentateurs a d’abord présenté l’ouvrage, béni ensuite par le pasteur principal de l’Eglise de Pentecôte en France, Révérend Apostle Osei Owusu Afriyie. Plusieurs dizaines d’exemplaires du livre, publié à compte d’auteur, ont ensuite été mis aux enchères et dédicacés par l’auteur : la première copie du livre a été attribuée pour 500 €.

Lien vers le reportage Africa24

Couverture du livre de Michael Osei-Mensah

Alfred OHENE-AKONOR, Président de SANKOFA, participait à l'événement,
filmé par la chaîne Africa24

A Call for a Ministry of Ghanaians in Foreign Lands,
par Michael OSEI-MENSAH

Auparavant, Michael OSEI-MENSAH s’était exprimé sur sa motivation à écrire ce livre, dans un discours où il déplorait l’absence de réponse à la question d’une mobilisation efficace de la diaspora ghanéenne à l’édification du pays, malgré l’existence de nombreuses structures institutionnelles et de liens établis dans le passé pour la gestion des affaires liées à la diaspora. Il plaide donc, à travers ses écrits, pour la création d’un Ministère des Ghanéens de l’étranger, ainsi que l’attribution de deux sièges parlementaires complémentaires pour chacun des cinq continents. Convaincu qu’une meilleure participation de la diaspora serait d’un bénéfice considérable pour le développement du pays, il demande que le gouvernement du Ghana étudie sérieusement et mette en œuvre les propositions énoncées dans son livre. Il encourage aussi tous les Ghanéens de la diaspora à se procurer un exemplaire du livre, puis signer et lui renvoyer la pétition contenue à l’intérieur qu’il présentera au gouvernement ghanéen.

Haut


SANKOFA fait un don de 2000 € pour la construction du Complexe sanitaire de Mankrong-Nkwanta

L’association d’amitié franco-ghanéenne SANKOFA a remis un chèque de 3 800 GH¢ (~2000 €) à l’Assemblée du District d’Agona Est pour permettre d’achever la construction d’un Complexe sanitaire à Mankrong-Nkwanta.

Remise du chèque entre Sankofa et AEDA Le Complexe sanitaire fin janvier 2013
Alfred Ohene-Akonor (2nd à dr), Président de SANKOFA, présentant un chèque de 3 800 GhC à Martin Luther Obeng, Préfet du District d’Agona Est.
Etat d'avancement des travaux du Complexe sanitaire
de Mankrong-Nkwanta, fin janvier 2013
Egalement présents : Philip Kudzor (à droite), chargé de l’Environnement et de l’Assainissement au District, et Mme Mary Otwey (à gauche), qui représente Mankrong-Nkwanta à l’Assemblée.

Lors de la remise du chèque à Agona Nsaba, chef-lieu du District d’Agona Est, Alfred Ohene-Akonor a déclaré que la somme était la contribution de l’association à la construction de l’équipement. Ce projet comprend un ensemble de douches et de toilettes publiques. Complété à près de 80%, il représente la première réalisation concrète décidée lors du déroulement du programme de sensibilisation et d’amélioration de l’assainissement, mené conjointement par l’Association et l’Assemblée sur la commune de Mankrong Nkwanta de 2008 à 2011.

Mr Ohene-Akonor a precisé que SANKOFA avait contacté l’Ambassade de France au Ghana au début de l’année 2011 dans le cadre du Fonds pour le Développement Social (FSD), et obtenu une subvention de 26 000 GH¢ (~15 000 €) pour le financement du projet.

En recevant le chèque, Martin Luther Obeng, Préfet du District d’Agona Est, a chaleureusement remercié et félicité l’Association SANKOFA et l’Ambassade de France pour leur soutien et leur marque de confiance. Il a affirmé que l’Assemblée utiliserait l’argent à bon escient, en ajoutant que l’Assemblée, en tant que partenaire du projet, supportait également 30% du coût du projet, et verserait prochainement les fonds nécessaires à la finalisation des travaux dans les temps.

Lire l’article de presse paru dans GNA

Haut

09 décembre 2012 : le Ghana a élu son président !

John Mahama

John Mahama Wins 2012 Polls!


Haut


Ghana, Togo, Bénin avec Sakado, une belle asso pour voyager hors des chemins battus !

Ayant vu le jour en ce début d’année 2012, l’association SAKADO conçoit des circuits organisés ou sur mesure au Ghana, Togo et Bénin et propose un mode de voyage alternatif et responsable, ouvert à tous les voyageurs de tous âges et de divers horizons qui veulent vivre une aventure collective, un voyage utile et enrichissant.

Pêcheurs Brochure de Sakado

SAKADO oeuvre à replacer la rencontre, l’échange et le dépaysement au coeur de ses voyages et surtout à apporter une aide réelle au développement communautaire en les majorant d’une solidarité active et immatérielle (partage de connaissances, achats des produits aux producteurs locaux, collaboration avec les acteurs locaux : guides, cuisiniers…).

L'association s’engage ainsi à promouvoir activement une manière de se déplacer où la solidarité est l’affaire de tous les jours, où l’immatériel reprend tout son sens, où le respect et la compréhension par l’échange est source de bonheur et de liberté.

Pour en savoir plus, visitez le site de SAKADO, dépaysement garanti !

Haut

De l'APAE à l'APCF : une association pour aider le village d'Abromah

L’Association Préparons l'Avenir de nos Enfants (A.P.A.E) de Saint Brice (95) a pour objectif principal de favoriser l’intégration sociale, culturelle et la réussite scolaire à travers la médiation et l’orientation dans différentes structures. Elle propose des activités pendant les vacances, accompagnement familial et scolaire, pour les enfants en difficulté.

Une équipe de l'APAE s'est rendue au Ghana, dans le village d'Abromah, du 13 au 28 juillet 2012. Lors de cette visite, elle a constaté que l'école primaire manquait cruellement de moyens. L'équipe a rencontré les élèves, les enseignants, les parents et le chef du village pour les conseiller dans le domaine de la protection, de l’éducation, de l’hygiène et de l’environnement. La présence de l'APAE a été importante pour le village, elle a même débouché sur la création d'une association "soeur" : "Association Preparing our Children’s Future" (A.P.C.F.).




Pour venir en aide à l'école, l’APAE organise une collecte de fournitures scolaires (ciseaux, règles, gommes, stylos, crayons, colles, cahiers, livre en anglais), de chaussures et de t-shirts, de dentifrice et de brosses à dents et de ballons de football, à St-Brice sous Forêt.

Pour plus d’info, contactez Marie au 06 75 68 47 34 ou au 01 34 19 63 70.

Site de l'APAE : http://apae-avenir.fr/

Site de l'APCF : http://wearetheprestige.com/ghana/presentation/    et sur facebook

Merci de votre participation !

Haut

High Vibes Festival : 4ème édition !

Logo festival High Vibes Le festival High Vibes, créé en 2009 avec le soutien de l’Ambassade de France, revient cette année pour une quatrième édition, du mercredi 26 septembre au samedi 6 octobre 2012

Lancé pour la première fois en 2009 dans le but de promouvoir un festival international de musique, le festival High Vibes a aussitôt acquis une popularité notoire. Cette année, avec la collaboration de l’Alliance Française, un festival de plus grande envergure est prévu, marqué par la réalisation d’un programme en deux parties : une partie « IN » à l’Alliance Française, et une partie « OUT » dans différents endroits d’Accra.

Plus d'info sur les sites de l'Ambassade de France à Accra
et de l'Alliance Française.

Haut

L'Ambassade de France au Ghana soutient le projet Mankrong porté par le District d'Agona East et SANKOFA !

M. DORNON, Conseiller de coopération et d’action culturelle, remet le chèque à M. KUDZOR, chargé de projets « Santé et assainissement » du District d’Agona East

" Après avoir organisé un appel à projets qui a suscité un grand nombre de candidatures de qualité et un difficile processus de sélection, le Fonds social de développement (FSD) a octroyé des subventions à 3 projets de développement pour un soutien total de près de 150 000 Ghana cédis. (...)
 
L'un de ces projets, en collaboration avec l’Assemblée de district d’Agona East, en région Centre, soutient la construction de toilettes communautaires dans la ville de Mankrong-Nkwanta. Il s’agit du premier partenariat conclu par le FSD avec une collectivité locale au Ghana. Le projet sera également mis en œuvre en collaboration avec une association franco-ghanéenne Sankofa qui bénéficie déjà d’un soutien de la région Midi-Pyrénées pour des programmes de sensibilisation aux questions environnementales dans le secteur de l’assainissement. (...) "

Voir l'article complet de l'Ambassade - Publication Ghanaweb 31/08/11

En savoir plus sur le projet Mankrong

Haut

Kwame Sarpong, ange gardien de la Highlife ghanéenne, en visite à Paris !


Kwame Sarpong, Directeur du Musée et du Centre de Recherche du Disque de Cape Coast (Ghana)
et Alfred Ohene-Akonor, Président de Sankofa

Mr Kwame SARPONG, fondateur et directeur du Musée et Centre de Recherche du Disque (GRMRC) du Ghana participait à Paris aux rencontres annuelles du Conseil International des Musées (ICOM), du 6 au 10 Juin 2011. Mr SARPONG, qui est également vice-président du Conseil Consultatif de l'ICOM, a pris le temps à cette occasion de rendre visite à différentes institutions et personnalités de la vie culturelle ghanéenne en France.

Haut

28 mai : Adinkra et contes du Ghana : Sankofa à la Capitada de Toulouse !

La canapé de Sankofa
Tampons Adinkra
Les oeuvres des enfants
Logo Capitada
Info Capitada 2011

Haut

18 mars : les Ghanéens de Paris électrisés au HipLife !

‘Ayekoo’ !!! Bravo à Gold Coast Events 

d’avoir offert aux franco-ghanéens et leurs amis du grand Paris de vibrer en live sur du hip-hop ghanéen – dubbed HipLife – en organisant un concert mémorable réunissant artistes locaux et ghanéens ! 

Plus de trois cents jeunes ont ainsi pris possession de l’Espace Venise de Sarcelles ce soir-là, et entonné ensemble les refrains qu’ils connaissent par cœur de Los Grumos (France) et Ruff-N-Smooth (Ghana). 

En savoir plus ...        Quelques photos de la soirée

Haut

C'est le mois de la Francophonie au Ghana !

Du mercredi 11 au mercredi 30 mars 2011

Logo Journée de la Francophonie 20 mars 2011 Cette année encore, l'Alliance Française d'Accra, en partenariat avec l'Institut Français et les Ambassades membres de l'Organisation Internationale de la Francophonie célèbrent en mars la Francophonie. À cette occasion, de nombreux événements auront lieu, tels que des expositions, un défilé de mode, des conférences , des concerts, etc...
Haut


Mobiliser les jeunes professionnels ghanéens et franco-ghanéens en France

Son Excellence Geneviève Tsegah, ambassadrice du Ghana en France, a lancé une initiative originale de mobilisation des jeunes d’origine ghanéenne, les invitant à contribuer effectivement au développement de leur pays d’origine en apportant toute leur énergie et les compétences acquises ici en France.

Photo des participants à la réunion du 05 mars 2011
Quelques participants à la rencontre organisée par Fedghaf pour l'Ambassade
La Briche-Saint-Denis (93) - 05 mars 2011

3ème à droite : Nana Attah (Fedghaf)
1er à gauche : Alfred Ohene-Akonor (Sankofa)

Tous ceux qui seraient intéressés par cette initiative et n’ont pu participer à la première rencontre sont invités à prendre contact avec FEDGHAF, ils sont évidemment les bienvenus !

en savoir plus ...

Haut

Zoom sur Microsfere, ou comment allier développement local et biodiversité !

Discrète et pourtant très active, Microsfere est une jeune ONG française qui oeuvre à concilier bien-être humain et biodiversité au Ghana.

Son objet est d’améliorer les conditions de vie des communautés rurales vivant autour ou au sein d’aires à préserver pour leur valeur écologique. Cela permet de diminuer leur  dépendance  vis-à-vis des ressources naturelles protégées et donc de contribuer à la conservation de la biodiversité. Microsfere propose comme outil d’intervention le microcrédit, reconnu de nos jours comme un des instruments de développement les plus performants pour combattre la pauvreté. 

Les deux projets de Microsfere sont concentrés au Ghana, dans le Parc National de Kakum et la Zone Humide d’Amansuri. L’organisation a choisi ce pays pour sa grande diversité biologique, pour la présence locale d'institutions de microcrédit relativement développées et de partenaires nationaux qui souscrivent aux objectifs et à la méthodologie de Microsfere, et qui ont la volonté d’établir des collaborations à long terme afin d’atteindre des buts communs.

En savoir plus sur Microsfere ...

Haut

Afehyia Pa !!!



BONNE ANNEE A TOUS !!! Que 2011 vous apporte petits et grands bonheurs, en France, au Ghana ou ailleurs, santé, joie et réussite dans vos projets ! 





Haut

Batabi : retour sur un été bien rempli, en présence de l'ambassadrice du Ghana en France

Michèle Ouvrard, présidente de l'association Batabi Oyoko Akwaaba (BOA), organisait, samedi 26 novembre, une réception à Cenon, près de Bordeaux, avec exposition photos et projection de film relatant son voyage à Batabi, au Ghana, durant l'été 2010.

L'Ambassadrice du Ghana a répondu à l'invitation de BOA
Michèle Ouvrard, présidente de l'association BOA,
Geneviève Tsegah, ambassadrice du Ghana en France,
et Rita Hagan, consul du Ghana, saluées par le maire de Cenon Alain David.

(photo C. S. - Journal Sud-Ouest - Edition du 05 décembre 2010)

Du 21 juillet au 26 août, Michèle et cinq bénévoles de Rennes, Lille, Ambarès sont partis à Batabi pour y commencer la construction d'une école maternelle dont les travaux se poursuivront l'été prochain. Pour l'occasion, Geneviève Tsegah, ambassadrice du Ghana, et Rita Hagan, consul du même pays, avaient fait le déplacement tout comme Michael Osei Mensah, président de l'Association Ghacif des Ghanéens en France. Le maire de Cenon, Alain David, n'a pas manqué de féliciter Michèle Ouvrard pour son action. Un spectacle de danse et de musique attendait les nombreux convives présents. 

De nombreux autres projets, le relais des bénévoles, un centre culturel et une bibliothèque bilingue sont également dans les pensées de la présidente.

Voir l'article complet dans Sud-Ouest      Le site internet de BOA

Haut

"Les Enfants de l'Espoir", une association pour les enfants d'Half-Assini

  Essien Aman, Président fondateur de l'association

Samedi 23 octobre avait lieu, à Rouen, l'inauguration d'une association dédiée aux enfants des rues de la petite ville d'Half-Assini, sur la côte ouest du Ghana, à 400 km de la capitale Accra. Le projet des Enfants de l'Espoir - Children of Hope - est de construire un centre d'accueil pour les enfants démunis, orphelins et/ou abandonnés. Une école sera intégrée au centre pour permettre l'alphabétisation et la sensibilisation, en ciblant aussi les jeunes filles futures mamans. Il comprendra également un pôle de santé : pharmacie, laboratoire, dispensaire.

Lien vers la page Facebook de l'association

Pour Essien Aman, Président fondateur de l'association : "La scolarisation est le futur de nos enfants. Un enfant qui sait écrire et lire détient les instruments qui lui ouvrent la porte de la connaissance. Donnons cette chance aux enfants d'Half-Assini ! "



L'inauguration était l'occasion de commencer à collecter des fonds pour lancer l'opération. Un public courageux a donc bravé la pluie battante et la pénurie d'essence pour venir soutenir cette cause généreuse ! SANKOFA était là bien sûr, ravie d'encourager une nouvelle initiative en faveur du Ghana, tout comme l'association APAE de Mary Amoako avec sa troupe magique qui, d'un pas de danse, a fait vibrer la petite salle normande aux rythmes du Ghana.

Deux liens pour prolonger la fête et mieux connaître Les Enfants de l'Espoir :

La soirée en images                La page Facebook de l'association

Haut

On y a cru, à cette 1/2 finale ! Merci les Black Stars, à dans quatre ans !  

Asamoah Gyan et le drapeau du Ghana Vuvuzela du Ghana
Black Stars fan

L'équipe du Ghana s'est inclinée avec les honneurs en 1/4 de finale de la Coupe du Monde de football 2010 en Afrique du Sud, contre une autre belle équipe, celle de l'Uruguay. Félicitations aux Black Stars qui ont fait rêver l'Afrique entière, et au-delà ! Rendez-vous au Brésil dans quatre ans, et sans doute avant !

L'équipe du Ghana reçue par Neslon Mandela
Les Black Stars reçus par Nelson Mandela, samedi 03 juillet 2010
(AP Photo/Debbie Yazbek/Nelson Mandela Foundation)

Haut

Urgent ! Un coup de pouce pour Batabi

Appel aux dons Batabi

Haut

Un musée porté par GHACIF inauguré au Ghana

Samedi 10 avril était inauguré le Musée de Domeabra, dans le district d'Asante-Akim, en région Ashanti. Les autorités locales ont pour l'occasion salué en grande pompe l’aboutissement de ce projet, initié et porté dès 2009 par Ghacif (le Conseil représentatif des Ghanéens de France) : le chef coutumier d’Asante-Akim, Nana Afoakwa Frimpong, a ainsi coupé le ruban et ouvert au public un musée flambant neuf, ou plutôt une galerie qui expose, en particulier, de nombreuses photographies de l’artiste franco-ghanéen Jake KY Anderson

La façade du musée Michael Osei-Mensah, président de Ghaci A l'intérieur

Des personnalités comme Mr Osei Bonsu, Préfet d’Asante Akim North, et Mr Anyimadu, membre du Parlement pour Asante-Akim, ont également assisté à la cérémonie. Le vœu de chacun est que ce projet de développement local contribuera à faire progresser l’éducation par la culture et le tourisme dans la région. Michael Osei-Mensah, Président de Ghacif, espère également que ce premier pas amènera de nouvelles initiatives en faveur du développement local dans le pays, en particulier de la part des Ghanéens de la Diaspora.

Discours d'inauguration Salut traditionnel au chef Nana Afoakwa FrimpongLe public féminin 

Le projet se poursuit et ses promoteurs comptent bien l’enrichir de nouvelles pièces à forte valeur culturelle. Rendez-vous donc à Domeabra, à environ 9 miles de Konongo sur la route principale Accra-Kumasi, et … bonne visite !

Haut

Wanlov the Kubolor, Gitan ghanéen en France

Soutenu par l’ambassade de France au Ghana, Emmanuel Owusu-Bonsu, alias Wanlov the Kubolor, vient d’être sélectionné pour une résidence d’artiste dans le cadre du programme "Visa pour la création" de CulturesFrance.

Wanlov the KubolorEn mai 2009, Kubolor (le Vagabond) avait déjà joué un rôle central dans la tournée de la Caravane culturelle, un projet nomade porté par l’ambassade de France dans une itinérance à la conquête des routes du Ghana.

Mais Wanlov sera le tout premier artiste ghanéen à être choisi pour ce programme qui le conduira à Paris l’été prochain, en résidence à la Cité des arts, en quête d’inspiration pour son prochain album. Né de père ghanéen et de mère roumaine, revenu depuis peu au Ghana après une escapade américaine, cet artiste qui ne ressemble à personne se nourrit de métissages.

Fin mars à Marseille, Wanlov était présent pour Babelmed, la grande foire des professionnels de laWanlov the Kubolor musique, où il représentait Pidgen Music et Panji Anoff sur le programme Equation musique pour le Ghana. Il assurait la promotion de son film musical "Coz ov Moni", bientôt sur les écrans, mais déjà programmé dans de nombreux festivals internationaux.

 Wanlov sur
Logo myspace
Se déplaçant toujours nu-pieds, et drapé dans un pagne, Wanlov the Kubolor n’a pas manqué d’attirer l’attention dans les ruelles particulièrement venteuses de la ville. L’harmattan, en retard cette année, a même porté la rumeur selon laquelle le Mistral marseillais aurait déjà inspiré un morceau aux oreilles de ce musicien des grands chemins pour un prochain album qui s’annonce… décoiffant !

Source : Ambassade de France

Haut

Les Créations d'Abi, ou la mode d'inspiration ghanéenne au coeur de Paris

Abigail PerrotDans le but de promouvoir et soutenir la création et la diffusion d’œuvres d’art ghanéennes, SANKOFA met en avant créateurs et entrepreneurs franco-ghanéens, et les met en contact avec un public et une clientèle métissés. C’est avec plaisir que nous vous présentons Abigail PERROT, fondatrice des «Créations d’Abi», à Paris. Nous espérons que son expérience donnera l’envie d’entreprendre et permettra l’émergence de nouveaux talents d’origine ghanéenne.

Le haut "Odo" des Créations d'AbiNée au Ghana, passionnée de mode et d’esthétisme, la créatrice Abigail Perrot mélange savamment la chaleur, la joie et la gaîté de ses origines africaines à la simplicité et l'élégance de la mode occidentale. Après le succès de sa première collection intitulée "AKWABA" ("Bienvenue" en twi, sa langue natale), elle pésentera pour l’été prochain sa nouvelle ligne en avant-première au Festival «Afro Attitude» qui commémorera les 50 ans d’indépendance de 17 pays africains (les 5 et 6 juin prochains).

Visiter "Les Créations d'Abi"

Haut

Le 53ème Anniversaire de l'Indépendance du Ghana fêté à Paris, une soirée aux couleurs de l'Or et du Kenté

   

Ghanéens et amis du Ghana de Paris et des alentours se sont rassemblés samedi 06 mars, à l’Espace de Chevreul de Nanterre, pour célébrer comme au Ghana et ailleurs dans la Diaspora le 53ème anniversaire de la déclaration d'indépendance du Ghana du régime colonial britannique. Le "Kente Dinner Dance" était organisé par la Fédération des Associations Ghanéennes en France (FEDGHAF), en partenariat avec l'Ambassade du Ghana en France et la Compagnie aérienne Brussels Airlines. L'événement aux couleurs du Ghana a attiré de nombreux convives de toutes générations, flamboyants dans leurs tissus Kente typiquement ghanéens de tous les styles et tous uniques.

Quelques photos de la soirée ... 

Haut

Un "Léopard des neiges" à l'assaut de Vancouver !

Kwame-Nkrumah Acheampong. Retenez-bien ce nom. Seul représentant ghanéen à participer aux Jeux Olympiques d’hiver de Vancouver, ce skieur alpin tentera d’apporter un peu de fraîcheur au grand Barnum des JO.(...)

Kwame porte-drapeau du Ghana à a cérémonie dl'ouverture des JO Kwame-Nkrumah ACHEAMPONG Le léopard dans son élément... la neige !

Celui qui est surnommé le «Léopard des neiges» pour ses tenues, est le premier Ghanéen à participer aux Jeux Olympiques d’hiver. Né à Glasgow, en Ecosse, mais élevé au Ghana, le champion, âgé aujourd’hui de 34 ans, a appris à skier en 2002, sur la piste artificielle de Milton Keynes, en Angleterre, alors qu’il occupait un poste de réceptionniste au dôme Xscape. «J’ai appris le ski en regardant les films de James Bond», a-t-il expliqué au site «Ghana Web». Véritable héros dans son pays, il compte bien promouvoir les sports de glisse en Afrique noire. (...) 

Kwame-Nkrumah Acheampong, qui n’avait jamais vu de neige de sa vie avant les années 2000 veut maintenant prouver qu’il peut très bien skier et peu importe le résultat final. «Je pense que maintenant les gens du pays vont s'asseoir et dire : OK, c’est bien ce qu'il a fait cette fois-ci, il est qualifié et nous sommes certains que nous allons voir le drapeau du Ghana, à Vancouver.», a-t-il annoncé, avec la fierté des hommes qui réussissent par l’abnégation à combattre les idées reçues.

source : Yannick Vely - Parismatch.com

Haut

Parlons Twi ... enfin !!!

Enfin un ouvrage de référence en français sur la langue la plus parlée au Ghana : le Twi !

A mettre entre toutes les mains : que vous soyez chercheur, étudiant, touriste, apprenant francophone, ou simplement curieux, "Parlons Twi" vous emmènera à la rencontre d’une culture et d’une langue particulièrement riches. 

Kofi ADU MANYAH est Docteur en Sciences du Langage et chercheur à l’Université de Strasbourg. Il est aussi l'auteur de "Introduction à la phonétique et à la phonologie africaines. Les sons de tous les jours : le cas akan (twi)", Paris, l’Harmattan, 2002. Il a co-publié, en 1999, "Esclavages et servitudes d’hier et d’aujourd’hui" aux Éditions Histoire & Anthropologie.

En vente dans toutes les bonnes librairies, et sur le site des Editions l'Harmattan

Haut

Le centre de santé d'Ahienya soutenu par la Région Ile-de-France

Plus de 500 personnes pourront bénéficier du nouveau centre de santé construit à Ahienya, un petit village situé à une cinquantaine de km au nord d'Accra. D’un coût total de plus de 58 000 euros, ce centre a été financé à hauteur de 10 000 euros par la Région Ile-de-France. 


L’Ambassadeur de France, Francis Hurtut, au nom de la Région Ile de France
inaugurait ce projet en compagnie des partenaires impliqués le 29 janvier.

Sur l’initiative de l’ONG OrphanAid Africa, ce centre de santé permet aux enfants qui habitent sur le site mais également à la communauté villageoise dans son ensemble de disposer d’un accès aux soins à moins de 2 km de chez eux.

Source : www.ambafrance-gh.org - En savoir plus ...
Haut

Finale de la CAN 2010 - Black stars, la promesse d'un grand destin

Source RFI - Photos AFP

Asamoah Gyan Gyan Asamoah et Gomma Wael l'Egyptien Gedo après son but

Les Egyptiens et les Ghanéens ont fait honneur à l'histoire de la Coupe d'Afrique des nations : les Pharaons, en remportant leur septième succès - le troisième d'affilée -, ont confirmé leur domination continentale et démontré que la continuité payait ; les Black Stars, eux, ont impressionné les observateurs ; malgré une cascade de forfaits, le Ghana a fait bloc. 

Le culot des champions du monde juniors 2009 est un beau gage d'avenir. Il faudra compter avec cette sélection en Coupe du monde 2010 et lors de la CAN 2012 en Guinée-équatoriale et au Gabon.

Haut



Afehyia Pa !!!



Toute l'équipe de SANKOFA vous souhaite à tous une très belle année 2010, riche de projets, d'enthousiasme, de joie, d'amitié et d'amour !



Haut

Lancement du 1er High Vibes festival - Accra novembre 2009

Affiche du festival High Vibes
Haut

17-18 octobre - Danses ghanéennes au Salon du Chocolat

La 15ème édition du Salon du Chocolat à Paris a atteint son point culminant le week-end dernier avec une participation à son comble. Cette manifestation réputée a attiré producteurs de cacao et créateurs de merveilles gourmandes chocolatées de tous horizons – de Sao Tomé et Principé au Luxembourg. Malgré l'absence du ‘Golden Tree chocolate’, la fameuse marque ghanéenne, dans ce lieu magique, le Ghana a tout de même été mis à l'honneur : d'abord cité comme le deuxième pays mondial exportateur de Cacao, puis évoqué à travers les danses festives de la jeune troupe de l'Association Préparons l’Avenir de nos Enfants (APAE).

Voir les photos

L'association est basée à St Brice près de Paris, et présidée par Mary Amoako, une dynamique assistante sociale d'origine ghanéenne. L'enthousiasme et le talent des danseurs ont fait le bonheur d'un public conquis. Sans doute, la troupe de danse de l'APAE sera de nouveau au rendez-vous l'année prochaine pour la 16ème édition du Salon, et qui sait ? peut-être cette fois les délicieux chocolats ghanéens seront de la partie : appel donc à vous tous, Cocoa Processing Company, producteur des chocolats Golden Tree, Kuapa KoKoo, pour la marque Divine, enfin Omanhene Cocoa Beans Company, fabriquant des chocolats Omanhene ! Avec, on peut le souhaiter, un coup de pouce de l'Ambassade du Ghana en France pour promouvoir ces produits phares de l'économie ghanéenne.

Haut

OBAMA au GHANA !

ACCRA (AFP) - 11/07/09 13:13

Barack Obama, premier président noir des Etats-Unis, entamait samedi 11 juillet au Ghana son premier déplacement officiel en Afrique noire, pour y célébrer un des rares exemples de démocratie robuste du continent et aller en pèlerinage aux sources de l'esclavage.

Affiche célébrant la venue de Barack Obama au Ghana

Autour du "château", le palais présidentiel, des centaines de personnes étaient massées depuis l'aube pour tenter d'apercevoir le président américain. Certains brandissaient des pancartes où on pouvait lire "Obama tu es le vrai fils de l'Afrique, on t'aime".

Dans la foule, Ama Agyeman, une femme de 80 ans clouée dans un fauteuil roulant poussé par son petit-fils de 10 ans, expliquait: "je veux voir le premier président noir d'Amérique avant de mourir".

Barack Obama et son épouse Michelle, elle-même une descendante d'esclave, ont été accueillis dans la nuit de vendredi à samedi à l'aéroport Kotoka d'Accra, en provenance d'Italie où se tenait le G8, par le président John Atta-Mills.

Le couple tenait chacun par la main une de ses deux filles, Malia et Sasha, 10 et 8 ans, à la descente d'avion. Sur le tarmac, ils ont eu droit à des danses au son des tambours traditionnels ashantis. La sécurité a eu une petite frayeur quand le président et sa famille se sont rapprochés des danseurs de façon impromptue.

Pour son premier déplacement en Afrique noire, le président Obama a choisi ce petit pays anglophone ouest-africain, première ex-colonie d'Afrique noire à avoir accédé à l'indépendance, en raison de son bilan démocratique impressionnant des dix dernières années. Un bilan qui contraste singulièrement avec la situation générale sur le continent où les élections frauduleuses et violentes sont monnaie courante.

"Vous avez là une démocratie qui fonctionne, une croissance économique significative et un président qui est sérieux quand il combat la corruption", a-t-il déclaré juste avant son départ pour le Ghana.

Le président américain voulait aussi symboliquement enchaîner le sommet du G8 par un voyage en Afrique avant de rentrer à Washington pour bien montrer que "l'Afrique est directement connectée à notre politique étrangère".

L'hôte de la Maison Blanche devait petit-déjeuner samedi avec le président Atta-Mills, fraîchement élu comme lui et en fonction comme lui depuis janvier. Les anciens présidents ghanéens John Kufuor et Jerry Rawlings ont été conviés à ce petit-déjeuner.

Barack Obama devait ensuite prononcer un discours au parlement. Comme avant au Caire, Moscou et Prague, il devrait exposer sa vision du monde, et aussi évoquer la démocratie et la bonne gouvernance comme gages de développement en Afrique. Barack Obama, descendant d'un immigrant kényan, semble aussi particulièrement préoccupé par l'agriculture sur ce continent qui a été frappé par de nombreuses famines. "Il n'y a aucune raison pour que l'Afrique ne soit pas auto-suffisante sur le plan alimentaire", a-t-il affirmé avant de quitter l'Italie.

Samedi après-midi, après avoir visité un hôpital d'Accra spécialisé dans la lutte contre le paludisme et soutenu financièrement par les Etats-Unis, Barack Obama et son épouse devaient se rendre au fort esclavagiste de Cape Coast, témoignage de la tragédie que constitua la traite négrière pour l'Afrique.

Le président devait s'exprimer dans cette imposante bâtisse tournée vers la mer et d'où des milliers d'Africains partirent vers l'Europe, l'Amérique et les Caraïbes pour un voyage sans retour.

La presse ghanéenne rivalisait de photos et de gros titres pour illustrer la fierté du Ghana de cette visite, un honneur que beaucoup de pays africains semblent lui envier. "Bienvenue à la maison, Obama!", titrait ainsi le quotidien d'Etat Daily Graphic.

Haut

04 au 07 juin - Afriqu'à Muret 2009 : SANKOFA y sera !

Affiche festival AfriquaMuret

Haut

09 mai : La fête des enfants à St-Brice !

La franco-ghanéenne Mary Amoako a remis ça : samedi 09 mai, pour la troisième année consécutive, les 70 enfants de son Association Préparons l’Avenir de nos Enfants (APAE) étaient sous le feu des projecteurs !

Danse traditionnelle

Plus de photos ? Cliquer ici !

La présidente d'APAE avait donc mobilisé ses jeunes troupes pour cette Soirée spéciale qui a réjoui et galvanisé un public venu en force au théâtre Silvia Monfort de Saint-Brice, au nord de Paris. Pour la 3ème édition annuelle de leur ‘Nuit Spéciale’, dans un théâtre plein à craquer, enfants et artistes invités ont offert au public un spectacle haut en couleurs, enchaînant défilé de mode, danses traditionnelles africaines et antillaises, hip-hop, contes africains, pièce de théâtre et concert Gospel. Le public est resté sous le charme, tout à la fois conquis et impressionné par les performances des enfants.

Mary Amoako et Alfred Ohene-Akonor
Mary Amoako
et Alfred Ohene-Akonor
Mary Amoako a remercié tous les artisans de la soirée, qu'il s'agisse des autorités locales de St Brice pour leur soutien, comme des artistes invités, des bénévoles d'APAE, des techniciens du théâtre, des parents, et d'autres associations partenaire pour leur participation et contribution à la réalisation et au succès de l'événement. Bien évidemment, elle leur donne rendez-vous pour l'an prochain !

La communauté ghanéenne était également représentée, pour soutenir et encourager sa compatriote Mary Amoako, et témoigner de son admiration pour l'énorme travail qu'elle réalise avec et pour les enfants : parmi eux, Alfred Ohene-Akonor, le Président de SANKOFA, Patrick Dumorine, Webmaster de GHACIF, Gina Takie-Tagoe, danseuse professionnelle (qui a dansé comme artiste invitée), Ntim-Akoto Dosia, auteur de livres pour enfants, Jake Kwaku Yirenkyi Anderson, photographe et anthropologue (auteur des photos présentées ici !), Alex Baker, pianiste illustre (qui a aussi joué sur scène avec le chœur du Gospel), ...

L'APAE poursuit un programme de soutien éducatif multi-activités auprès d'enfants essentiellement issus de minorités ethniques, qui leur apporte une fondation socio-culturelle solide et nécessaire, leur permettant d'exceller, de se développer et de grandir au sein de leurs communautés.

En savoir plus sur l'APAE :
www.apaesaintbrice.com

Haut

Une bibliothèque pour le village de Batabi : BOA, c'est parti !


Michèle, présidente de BOA, mène la danse


Le logo de l'association, constitué de symboles Akans

Vendredi 27 mars avait lieu à Cenon, près de Bordeaux, l'inauguration de BOA, autrement dit Batabi Oyoko Akwaaba. Cette association, emmenée avec flamme par sa présidente Michèle Ouvrard, a pour objet de participer activement au développement du village de Batabi, situé dans la région Est du Ghana. Son projet est de créer sur place une bibliothèque multimedia, bilingue anglais-français, et de restaurer l'école du village : 

toute l'info sur www.myspace.com/associationbatabi

SANKOFA et GHACIF avaient fait le déplacement pour soutenir BOA, ainsi que de nombreux artistes qui ont fait vibrer la salle et marqué cette soirée, placée sous le signe de l'amitié et de la solidarité. D'ailleurs le signal est donné : les dons ont afflué en faveur des enfants de Batabi, y compris beaucoup de livres prêts à s'aligner sur les rayonnages de la future bibliothèque du village !

Cliquer ici pour visionner quelques photos d'une soirée mémorable !

Haut

Calendrier 2009 : une année sous le signe des Ashantis

Calendrier 2009

Les Ashantis représentent l'un des principaux groupes ethniques du Ghana. Leur civilisation reste l'une des plus importantes du pays, et se manifeste aujourd'hui encore dans le faste des cérémonies en l'honneur du roi des Ashantis, Otumfuo Osei Tutu II, illustré par les magnifiques photos de Jake KY Anderson reproduites dans ce calendrier 2009. 

Voir le calendrier en entier (format original 40 cm x 60 cm)

Nous contacter pour plus d'information
Disponible également auprès de Ghacif

Haut

Le Ghana a élu son nouveau président !

Photo de John Atta Mills
John Atta-Mills

Extrait de l'article de Bachirou Nana, diffusé par allAfrica.com (05 janvier 2009)

Le Ghana vient de s'illustrer de fort belle manière à travers sa dernière élection présidentielle. Au terme d'un scrutin serré, le chef de l'opposition John Atta-Mills a été déclaré vainqueur par la Commission électorale nationale, le samedi 3 janvier 2009. Le candidat du Congrès démocratique national (NDC), John Atta-Mills a obtenu 50,23% des voix tandis que son adversaire Nana Akufo-Addo du Nouveau parti patriotique (NPP), parti au pouvoir, a recueilli 49,77% des suffrages. Tout s'est joué dans un mouchoir de poche car il a fallu attendre le dépouillement des voix dans la circonscription de Tain où les électeurs ont voté vendredi dernier. (...)

Au premier tour, le 7 décembre, Nana Akufo-Addo devançait d'un cheveu son rival avec 49% des suffrages. A cette même date, le NPP a également perdu la majorité au parlement à l'issue des législatives. Les deux hommes Atta-Mills et Akufo-Addo, âgés de 64 ans tous juristes, se disputaient la succession du président John Kufuor. Après deux mandats, huit ans à la tête du pays, le président Kufuor ne pouvait plus, selon la constitution, briguer un troisième mandat. (...) Le Ghana a donc réussi son énième scrutin démocratique comme on aimerait le voir en Afrique. Ce rêve qui vient de se concrétiser succède aux cauchemars auxquels ont donné lieu les dernières élections au Kenya et au Zimbabwe. (...)

Au Ghana, le geste le plus éloquent a été donné par le candidat du parti au pouvoir Nana Akufo-Addo qui a reconnu sa défaite et félicité son adversaire. Un exemple de maturité démocratique et politique qui nous renvoie à l'image de John Mac Cain félicitant Barack Obama. Le fair-play est une des règles fondamentales de la démocratie souvent oubliées par des perdants qui, malgré l'évidence, refusent de reconnaître des résultats des élections, vouant aux gémonies les autres acteurs. John Atta-Mills est aussi l'archétype d'opposant dont ont besoin les démocraties, surtout africaines. Persévérant, c'est la troisième fois qu'il participe à une élection présidentielle dans son pays. Il a été battu les deux premières fois par John Kufuor mais sans jamais se décourager. Cela prouve que si des élections sont organisées dans la transparence, les différents partis peuvent accéder un jour au pouvoir à condition toutefois d'avoir de vrais programmes et de gagner le coeur de l'électorat. L'exemple du Ghana démontre également que l'alternance n'est pas un leurre en Afrique tant que le permettent d'abord les constitutions des pays. "J'assure aux Ghanéens que je serai le président de tous", a déclaré Atta-Mills avant d'inviter ses compatriotes à travailler ensemble à la construction d'un meilleur Ghana. Un discours qui, au-delà des mots, doit rapidement être concrétisé par des actes.

Voir l'article intégral

Haut

Réveillon de Noël : la fête au Havana !

Haut

Tout beau, tout chaud : le Petit Futé nouveau sur le GHANA !

Il vient de sortir, le seul guide en français sur le Ghana : celui du Petit Futé, dans son édition 2009-2010, avec bien évidemment son lot de bons plan et d'adresses futées !

En vente dans toutes les bonnes librairies, réelles ou virtuelles, courez-vite vous le procurer !

Plus d'info sur www.petitfute.com

Haut

High-Life Reggae Night avec Kwesi SELASSIE à Toulouse !

Vendredi 24 Octobre, c'est un concert sous le signe de l'amitié qui a réuni Kwesi SELASSIE (Ghana-Canada) et SOULEYMANE (Guinée-France) sur la scène du Havana Café de Ramonville, près de Toulouse. Amitié entre deux maîtres du Reggae, et aussi entre deux pays qui ont chacun fêté leurs 50 ans d'indépendance à un an d'intervalle : le Ghana en 2007, et la Guinée cette année en 2008.

Les artistes et leurs musiciens ont enflammé par leurs derniers titres un auditoire dispersé mais chaleureux, et tous ceux présents ne sont pas près d'oublier cette soirée !

Voir les photos



Kwesi SELASSIE, drapé des couleurs du Ghana
Prochain concert ? SELASSIE et SOULEYMANE se sont promis de nouveaux tours de scène ensemble dès 2009, et SANKOFA sera là pour promouvoir ces magnifiques artistes  !

Rendez-vous sur le site de Kwesi Selassie pour découvrir son dernier album intitulé "SURVIVAL" :  www.kwesiselassie.com

Et pour connaître l'actualité de SOULEYMANE, visiter son site www.soulyalaband.com

Haut

Enoch EFFAH : toujours plus fort !

Enoch EFFAH champion de ChaussFight (Marseille - 24 octobre 2008)

Haut

11 octobre : Vernissage de l'Expo photo "Ghana, Pays d'Or et de Kenté"

Samedi 11 octobre, la Maison des Associations de Toulouse était en fête aux couleurs de l’Afrique, à l’occasion du vernissage de l’exposition « Ghana, Pays d’Or et de Kenté » organisée par SANKOFA.


Jake KY Anderson, Jean-Paul Makengo et Alfred Ohene-Akonor

Jean-Paul MAKENGO, adjoint au maire de Toulouse à la diversité et l’intégration, a apprécié cette image inédite et vivifiante de l’Afrique, portée par le regard du photographe Jake Kwaku Yirenkyi ANDERSON sur des traditions toujours bien vivantes dans un pays que l’on appelait avant son indépendance, en 1957, la Côte de l’Or. Et de l’or, au Ghana, il y en a, comme en témoignent les riches parures des chefs traditionnels et de leur cour lorsqu’ils paradent, drapés dans leurs précieuses étoffes de kenté tissé à la main, à l’occasion de cérémonies hautes en couleur qui peuvent rassembler des milliers de personnes ! Les photos de Jake respirent l’énergie et la vie, et leur réalisme nous entraîne dans la fête. Après une visite de l’exposition, commentée par l’auteur, les nombreux convives se sont retrouvés autour d’un pot de l’amitié qui s’est prolongé tard dans la soirée, entre deux pas de danse rythmés par les tambours, djembés et kpalongos de Sankofa.

La soirée en images : cliquer ici !

Merci à tous ceux qui ont fait le déplacement pour cette belle soirée, en particulier Michael OSEI-MENSAH, président de GHACIF à Paris, Michèle AYISI, présidente de l'association Batabi Oyoko Akwaaba à Bordeaux, et Kofi ANSAH, fondateur de la troupe Kundum, à Bordeaux également.

L'expo toulousaine est désormais terminée, elle s'envolera prochainement vers d'autres cieux, pour éblouir d'autres yeux. En attendant la suite, car Jake a bien d'autres images à nous montrer, et le Ghana, bien d'autres secrets ...

Haut

Le GHANA en photos à Toulouse, du 11 au 18 octobre 2008

Affiche de l'expo

SANKOFA vous invite au voyage, à travers le regard du photographe, graphiste et anthropologue franco-ghanéen

Jake Kwaku Yirenkyi ANDERSON

du 11 au 18 octobre à la Maison des Associations de Toulouse.

Entrée libre tous les jours, 
excepté le dimanche, 
de 9 heures à 23 heures 30.

Maison des Associations
(ancienne Caserne Niel)
81, rue St Roch - Métro ligne B
Sortie St Agne ou Empalot

Pour tout renseignement, nous contacter.

Haut

SAM'AFRICA du 05 au 07 septembre 2008 : SANKOFA y était !

Pour un aperçu de ce beau week-end de fête, cliquer ici !

Affiche du festival

Voir le programme                Visiter le site du festival


Haut

Pleins feux sur le Ghana dans "L'Afrique Enchantée" sur France Inter


Les 15 et 16 juillet derniers, le Ghana était à l'honneur de 15 à 16h, dans l'excellente émission de France Inter "L'Afrique Enchantée" !

Ne pleurez pas : si, comme nous, vous avez manqué cette belle occasion de voyager et de rêver à peu de frais sur fond de High Life, un clic magique et les liens ci-dessous vous emporteront loin loin loin, sur les rives de la Gold Coast. Excellent voyage donc, et n'hésitez pas à nous faire part de vos impressions !

émission du mardi 15 juillet

émission du mercredi 16 juillet

Haut

Wassa'n Africa : le Ghana au festival de Launac (31)

Le festival africain de Launac s'est déroulé du 5 au 6 juillet. SANKOFA y présentait un stand dédié au Ghana, avec la participation des associations ANKAFUL et ORINOKO.

Interview Alfred pour Canal Sud
Interview du président de SANKOFA
par Jean-Claude NYOUNG, journaliste à Canal Sud (92.2)

Voir le reportage photo ...

Logo Wassa'n Africa

Haut

La première foire aux projets D-MADE s'est achevée à Bruxelles : SANKOFA parmi les finalistes de la compétition

Le Président de SANKOFA, Alfred OHENE-AKONOR participait, les 23 et 24 juin 2008 à Bruxelles, à la phase finale de la Foire du Développement pour la Diaspora Africaine en Europe (D-MADE) initiée par la Banque Mondiale, dont l'objectif est de mettre en valeur et d'honorer les fantastiques efforts mis en oeuvre pour réduire la pauvreté en Afrique subsaharienne par ses propres enfants : sa Diaspora.

D-MADE est un programme de subvention basé sur la concurrence qui récompense les idées novatrices en matière de développement à travers l'octroi de prix, de distinctions, le renforcement des capacités et la mise en réseau des acteurs. L'initiative vise à soutenir les meilleures idées entrepreneuriales de la Diaspora Africaine résidant en Europe pour des projets exécutés avec un partenaire en Afrique subsaharienne.

Thème de cette première édition : "Promouvoir les projets d'investissement de la Diaspora et l'entreprenariat novateur en Afrique"

SANKOFA était sélectionné pour la phase finale de la compétition comprenant 70 projets (dont 6 concernant le Ghana), après sélection de son projet d' "amélioration de la ressource en eau potable" parmi quelque 507 candidats ayant répondu à un appel à propositions lancé à l'automne 2007.

Alfred OHENE-AKONOR et le stand de SANKOFA
Alfred OHENE-AKONOR et le stand de SANKOFA à Bruxelles

Au final, seize lauréats ont été récompensés, obtenant des subventions allant de 15 000 € à 40 000 €, ainsi qu'une assistance technique et un suivi à la mise en oeuvre de leurs projets. SANKOFA et tous les autres finalistes ont reçu un certificat de reconnaissance saluant la qualité de leurs propositions.

Lire le dossier de presse de la finale (en anglais)

Haut

Inauguration d'un projet de développement routier à KUMASI financé par l'Agence Française de Développement (AFD)

Le 21 juin 2008, le président de la République du Ghana, John Agyekum Kufuor et l’Ambassadeur de France au Ghana, Pierre Jacquemot ont inauguré le projet de développement des routes et voiries urbaines à Kumasi pour lequel l’AFD contribue à hauteur de 23 millions d’euros (coût total du projet 37 millions d'euros). Ce projet a pour objectif d’éliminer les embouteillages à l’entrée de la ville de Kumasi.

Source : www.ambafrance-gh.org - En savoir plus ...

Haut

Enoch EFFAH, Champion du monde de Boxe française en visite au Ghana

Le Champion du monde en titre de Savate, français d'origine ghanéenne, a été accueilli en héros à son arrivée à l'aéroport Kotoka d'Accra, le 3 juin dernier.

Dès son retour en France, Enoch compte bien prolonger son séjour en s'investissant dans le développement de la Boxe française au Ghana, où l'unique salle d'entraînement porte le nom... d'Enoch Effah !

Voir le reportage sur le voyage d'Enoch Effah au Ghana (site de Ghacif)

Haut

Visite de parlementaires français et d'une délégation du Medef au Ghana

Preuve de l'intérêt croissant que porte la France à l'ancienne Côte de l'Or, la présence ces dernières semaines de visiteurs institutionnels sur le sol ghanéen.

Ainsi, une délégation de quatre députés de l’Assemblée Nationale était au Ghana pour une visite officielle les 5 et 6 juin. Cette délégation a rencontré le Vice-président, des ministres, des parlementaires, et s'est rendue à l’Université de Legon où se situe la "Maison Française" qui a récemment ouvert ses portes.

Les députés, le vice-président du Ghana et l'ambassadeur de France
L'ambassadeur de France, les députés et le vice-président du Ghana

Par ailleurs, une délégation du Medef (Mouvement des entreprises de France) était égalementprésente au Ghana en ce mois de juin, pour affirmer sa volonté d'investir davantage dans un pays qui "a fait preuve d’une stabilité et d’une croissance économique exemplaires", selon les termes de Patrick Lucas, Président du Comité Afrique du MEDEF International.

Source : www.ambafrance-gh.org - Plus d'info ...

Haut

Finale du SANKOFA SOUL CONTEST

Jeudi 05 juin, l'artiste franco-ghanéen Agyei Osei affrontait sept autres candidats en finale du Sankofa Soul Contest. S'il n'a pas remporté la compétition, son parcours aura été remarquable. Sûr, nous reparlerons de lui bientôt ! Alors bon vent Agyei, à une prochaine fois, toujours portés par ta voix !

Pour en savoir plus, cliquer sur le téléphone


Haut

Tournoi MANDELA de Toulouse : le Ghana s'offre le Bronze !

Logo MandelaChaque année, le MANDELA rassemble à Toulouse les équipes toulousaines d'origine africaine, pour un tournoi de foot original qui prône l'unité et la solidarité entre les diverses communautés . >

Samedi 31 mai, l'équipe ghanéenne (les Sankofa Flying Comets) l'a emporté contre le Sénégal, et termine ainsi avec une très honorable troisième place.

Cliquer sur le ballon pour en savoir plus
 

Haut

Accra 13-15 mai : Cinquantenaire de l'Association des Professeurs de Français du Ghana (GAFT)>

Logo de la GAFTL’association ghanéenne des professeurs de français, la 'Ghana Association of French Teachers’ (GAFT) créée en 1958, célèbre cette année son cinquantenaire et organise à cette occasion un congrès du 13 au 15 mai 2008 sur le thème : ‘Faire vivre le français en contexte anglophone.’

Source : ambafrance-gh.org - Voir le programme...

Haut

Ambassade de France au Ghana : signature d’un accord pour améliorer l’Enseignement du français

Le mercredi 23 avril 2008, l’Ambassadeur de France, son excellence M. Pierre Jacquemot, et le Ministre de l’Education, des Sciences et des Sports de la République du Ghana, Pr. Dominic Kwaku Fobih, ont signé un accord de 2.7 million de Ghana cédis (1.8 million d’euros) pour mettre en place un projet sur trois ans « d’amélioration de l’enseignement du français au Ghana ».

Source : ambafrance-gh.org - En savoir plus ...

Haut

Les Ashantis de Toulouse inaugurent leur Association

Danse traditionnelleSamedi 19 avril, la communauté ghanéenne de Toulouse était rassemblée pour fêter, en danse et en musique, l'inauguration de l'Asanteman Kroye Kuo, l'association des Ashantis de Toulouse.
la suite en images ...
(cliquer pour voir les photos de la soirée)





Haut

Le président du Ghana à Paris pour le lancement de la fondation "Alliance pour l'Afrique"

Mme Moratti, Maire de Milan, et John Kufuor
Letizia Moratti, Maire de Milan,
et John Agyekum Kufuor
Le président du Ghana, John Agyekum Kufuor, a lancé vendredi 21 mars à Paris la Fondation "Alliance pour l'Afrique", une organisation qui va se consacrer au développement durable de l'Afrique.

A l'initiative de cette fondation, la Ville de Milan et la Région italienne de Lombardie, qui à elles deux ont constitué une dotation initiale de 10 millions d'euros. John Kufuor a accepté la présidence de cette nouvelle structure, déjà soutenue par plusieurs dirigeants du monde. Elle va identifier et fournir les ressources nécessaires pour appuyer des projets spécifiques en matière de renforcement des capacités, d'industrie agro- alimentaire et de services publics. Cette fondation aura un double siège, à Accra et à Milan, en Italie.

Sources Comune di Milano et GNA

Haut

Francophonie 2008 du 11 au 28 mars : le programme au Ghana

Depuis 2006, le Ghana est pays membre associé de l'Organisation internationale de la Francophonie. N'oublions pas qu'il est "cerné" de pays francophones : Côte d'Ivoire à l'Ouest, Burkina Faso au Nord, Togo et Bénin à l'Est ! Pour cette nouvelle édition de la Francophonie placée sous le thème de la « Rencontre », les pays membres ont préparé un programme entrainant à la découverte des artistes de plusieurs continents du 11 au 28 mars 2008.

Cliquer sur le logo pour en savoir plus ...

Logo Francophonie 2008

Haut

Ambassade de France au Ghana : protocole d’accord avec l’université de Legon

Le Recteur de l'Université et l'Ambassadeur de FranceLe Lundi 10 mars, le Recteur de l’Université du Ghana de Legon, le professeur Clifford Tagoe et l’Ambassadeur de France Pierre Jacquemot ont signé un protocole d’accord sur les partenariats entre l’Ambassade de France et l’Université.

Cette signature visait entre-autres la création de la Maison Française sur le campus de l’université. Ce nouveau bâtiment muni d’un laboratoire de langue, d’une bibliothèque et d’une salle de conférence sera consacré à la promotion de l’enseignement supérieur français.

L’inauguration officielle a eu lieu le 20 mars, journée de la Francophonie.

Source Ambassade de France

Haut

GHACIF fête les 51 ans d'indépendance du GHANA !

Michael Osei-Mensah, président de Ghacif, au centre, entouré d'invités de marque qui ont animé l'événement

Le 08 mars dernier, GHACIF, l'association représentative des communautés ghanéennes en France, célébrait avec éclat les 51 ans d'indépendance du Ghana à Saint-Denis, près de Paris. Plus de 300 participants, et de nombreuses personnalités pour une manifestation haute en couleurs, comme en témoigne le reportage présenté sur le site de Ghacif !  y aller ...

Haut

Max Romeo à Villeurbanne (69) : une salle pleine à craquer pour le concert de soutien du projet Akuakrom au Ghana !

Max Romeo et Alfred Ohene-Akonor
Max Romeo et Alfred Ohene-Akonor,
président de Sankofa, venu soutenir le projet

Le 11 février dernier, l’association Back to Roots organisait, en partenariat avec le label de musique lyonnais Sankofa Blackstar Music, un concert de soutien avec la star jamaïcaine du reggae roots, Max Roméo. L’intégralité des fonds sera reversée à l’association pour lui permettre de poursuivre son projet.

L’association Back to roots a pour but d’améliorer les conditions de vie du village d’Akuakrom, au Ghana, en répondant aux besoins (éducation, santé,…)  des habitants. vers le site de Back to RootsAprès un premier voyage des membres de l’association à Akuakrom en août 2007, un deuxième voyage est prévu en février 2008, pour acheminer du matériel informatique destiné à la toute nouvelle école du village. 


agrandir l'image

Ernest Boachie-Duah à son bureau de Lyon
Nana Boachie-Duah Awere I, chef du village d'Akuakrom
et directeur de Sankofa Blackstars


Haut
         
Accueil   |    Qui sommes-nous ?    |    Nous écrire    |    Liens    |    Infos légales    |    Plan du site
Copyright © 2007 - www.sankofa.asso.fr - Tous droits réservés